Le deuxième enfant est le plus problématique : une grosse étude le confirme.

 

Quiconque a un frère, une sœur ou les deux sait qu’il y a souvent une certaine rivalité. Des recherches venant des États-Unis pourraient peut-être contribuer à alimenter encore plus cette croyance ! Quel est le lien entre l’ordre de naissance d’un enfant et son épanouissement ? Est-il vrai que celui qui naît en second est le vilain petit canard de la famille ? L’étude que nous allons vous proposer pourrait en effet répondre à ces questions.

Selon des études réalisées par l’Université Northwestern et le MIT (Massachusetts Institute of Technology), il existe une relation entre l’ordre de naissance des enfants et la possibilité que l’enfant devienne délinquant. La recherche a été menée et observée sur des milliers de groupes de frères et sœurs de familles venant de Floride et d’autres familles venant du Danemark. Malgré la différence culturelle considérable, les résultats sont similaires.

Il y a toujours eu ce cliché lié au deuxième enfant, considéré comme le “vilain petit canard ” de la famille, les travaux des chercheurs ont justement voulu aller au fond de ce qui jusqu’à aujourd’hui n’était considéré que comme une croyance populaire. Le professeur Jospeh Doyle (MIT) et son équipe ont constaté que dans les familles avec deux enfants ou plus, les deuxièmes nés de sexe masculin ont 20 à 40 % de plus de chances d’avoir des problèmes disciplinaires à l’école et des problèmes avec la justice à l’âge adulte que les aines.

Selon les chercheurs, cette différence de comportement entre frères et sœurs est due à l’attention différente qu’il y aurait entre le premier et deuxième enfant. C’est précisément ce manque qui provoque des attitudes anormales chez les enfants qui cherchent ainsi à attirer l’attention de leurs parents. Lorsque le premier enfant naît dans une famille, le père et la mère auront nécessairement beaucoup plus de temps libre et pourront se concentrer davantage sur l’enfant.Cela est dû à l’inexpérience que l’on a dans l’éducation d’un nouveau-né.

Quand un deuxième enfant naît, vous êtes mieux préparé qu’avant. Vous passez moins de temps avec votre enfant et vous retournez au travail beaucoup plus tôt que pour votre premier bébé. Si le premier avait tout le temps des parents pour lui, le second devra le partager avec son frère. Cette figure pourrait être prise comme référence par l’enfant, raison pour laquelle, selon les études, le deuxième pourrait mal grandir.

Le premier est modelé sur les parents, il apprend avec eux à se comporter de manière responsable le plus rapidement possible. Le deuxième enfant a comme référence le frère ou la sœur aîné, et il essaye de le copier mais sans succès.

Par conséquent, selon les études, le premier enfant aura plus de chances de réussir dans le futur,, tandis que le deuxième enfant peut avoir des problèmes de comportement, liés à la délinquance et à l’estime de soi. Pour Shankar Vedantam, correspondant en sciences sociales à la National Public Radio , vous n’avez pas à vous inquiéter des résultats de cette recherche. Sur les 20 à 40 % d’enfants nés en deuxième qui présentent un risque de délinquance, seule une fraction aura à l’avenir des problèmes avec la loi.

Évidemment, c’est le résultat de la recherche, il ne suit pas le cours réel des choses. L’ordre de naissance pourrait en fait conduire à des déséquilibres chez l’enfant, toujours et seulement si nous ne leur accordons pas l’attention et le temps qui a été accordé aux autres…

Source